Se connecter / S'inscrire
Menu

Les meilleures séries en 2020 selon la rédaction de Spin-off



Comme chaque année, les membres de la rédaction de Spin-off vous proposent leurs sélections personnelles des meilleures séries diffusées en 2020. En cette année particulière, ce qui ressort particulièrement, c'est que nous avons tous eu un peu de mal à vous concocter notre top annuel, on s'est malgré tout atteler à la tâche. De celui-ci, on retient principalement que quelques séries ont retenu l'attention avec 3 citations pour Baron NoirThe MandalorianThe BoysBetter Call Saul trône quant à elle sur le classement de trois membres de la rédaction, malgré cela on peut également faire le constat qu'aucune série ne s'est particulièrement démarquée de nos listes.

Sabbia69 (membre depuis 2010) 

Curieux phénomène que de décrire un top sériel en cette année si particulière. La crise sanitaire m’a en effet donné envie de relire Gilles Lipovetsky qui décrivait la condition de l’homme post-moderne comme engluée dans « l’ère du vide ». Selon le sociologue français, on vit désormais « ici et maintenant », sans idéal ni désespoir, dans une sorte d’« apathie frivole » que la consommation et les loisirs entretiennent en permanence, indépendamment de tout contexte de crise économique ou sociale. L’intérêt particulier a pris la forme du principe de plaisir, et la culture celle d’une expérience variée, « personnalisée », de la jouissance. Sur le plan culturel, à l’image d’une société ouverte aux Ego les plus disparates, l’art et la culture postmoderne se définissent par un vaste « processus de melting pot » : la coexistence aussi pacifique que possible de tous les contraires. Comme il l’écrit, « l’éclectisme devient la tendance naturelle d’une culture libre de ses choix ». Comment ne pas lui donner raison : la Peak TV a multiplié les canaux, les formats et fait se concilier des cultures très hétérogènes au sein de media globaux et donc universalisables.

Pour autant, cette ère du vide se caractérise aussi par une ère du « trop plein ». Un sentiment d’épuisement culturel se combinant à l’incapacité physique et mentale de découvrir le champ des possibles. Cette atomisation des produits culturels que sont les séries TV aboutit alors à l’impossibilité d’un récit narratif commun : rares sont ceux qui regardent les mêmes séries, au même moment. Le sentiment, presque inéluctable désormais, de « passer à côté » d’œuvres intéressantes se combine avec une forme de conservatisme, incitant à terminer les œuvres déjà achevées ou à se reporter sur des classiques pas encore vus. Le top proposé est donc nécessairement partiel et partial.

5. Kidding (Showtime), saison 2 : Une œuvre intimiste et singulière mettant en scène le génie tragi-comique de Jim Carrey que je n’avais pas vu aussi bon depuis « Man on the Moon ».

4. The Last Dance (ESPN), saison 1 (documentaire) : Un documentaire sans doute générationnel, très bien documenté même si par moments trop hagiographique, sur l’un des plus grands sportifs du XXè siècle.

3. Baron Noir (Canal +), saison 3 : Une série très intelligente sur le pouvoir politique qui a su se recentrer après une saison 2 en demi-teinte.

2. The Plot Against America (HBO), mini-série : La grande force du récit de Roth est sa capacité universalisante. En tous temps et tous lieux, il est facile de comprendre que « le ventre est encore fécond d’où est sorti la bête immonde ». Remarquablement interprétée, la série renvoie à des temps que l’on souhaiterait lointains, mais qui, malheureusement, sont parfois d’une sordide actualité.

1. Better Call Saul (AMC), saison 5 : D’une impressionnante maîtrise narrative, la série a pris une ampleur proche de sa génitrice. On attend forcément avec impatience la dernière saison de qui sera à n’en pas douter une série marquante des dix dernières années.

Chauff (membre depuis 2013)

Je sens que je vais faire dans l’originalité : pas facile facile de parler de cette année série, hein. J’en ai regardé nettement moins que d’habitude, leur privilégiant d’autres activités (comme la panique et le jeu de société), et en reprenant ma liste j’ai l’impression que janvier 2020 était il y a bien deux-trois ans. Il y aura sûrement des thèses à écrire sur l’impact de la pandémie sur les séries ; de mon côté, j’ai l’impression d’avoir eu plus de mal à regarder ce qui pouvait évoquer une vie normale, privilégiant davantage la SF et la fiction historique. 

Better Call Saul est pour moi le succès indiscutable de cette année, avec une montée en puissance de plus en plus fascinante qui approche des meilleurs moments de sa grande sœur Breaking Bad. La convergence approche, les “nouveaux” personnages sont de plus en plus intéressants et les derniers épisodes de cette saison sont d’une intensité totalement jouissive.

Pas mal de comédies plus ou moins sombres se terminaient cette année, et elles ont réussi leur départ : BoJack Horseman aura été une expérience enthousiasmante, infiniment plus profonde qu’on aurait pu le croire au départ, et son pénultième épisode est l’un des grands faits d’arme de l’année ; s’il y a bien quelque chose à regarder sur Netflix, c’est BoJack. On pourrait dire la même chose de The Good Place, qui aura été un bijou d’intelligence et d’humanité, bien dissimulé sous des abords de comédie gentillette. Kidding enfin était beau, mais triste, mais barré, mais plein d’espoir, et c’est définitivement à voir, même si j’aurais bien vu la série durer un tout petit peu plus. Comédies toujours : c’est sans doute l’année ou jamais pour glisser Inside No. 9 dans mon top, pour l’ensemble de son œuvre et pour une nouvelle fournée globalement réussie de ce recueil de nouvelles toujours très surprenantes et innovantes. J’y remets également avec plaisir What We Do in the Shadows, cette coloc de vampires totalement hors de leur temps étant définitivement la série qui me fait le plus rire en ce moment.

Le quatrième opus de Fargo a sans doute moins plu que ses prédécesseurs, mais ça reste drôlement bien. The Mandalorian, c’est pas la série avec le plus de fond mais c’est cool, c’est Star Wars et c’est joli. J’ai hésité à mentionner The Expanse - un peu l’anti Star Wars à bien des égards d’ailleurs, à cheval sur 2020 et 2021 ; disons que le dernier épisode que j’ai vu en 2020 est un sacré choc, et que cette série ravira ceux qui aiment l’espace et la politique. Politique enfin : Baron Noir a tiré sa révérence, et Baron Noir c’est nettement mieux que la réalité.

1. Better Call Saul (AMC), saison 5
2. BoJack Horseman (Netflix), saison 6
3. Kidding (Showtime), saison 2
4. The Good Place (NBC), saison 4
5. Inside No. 9 (BBC Two), saison 5
6. What We Do in the Shadows (FX), saison 2
7. Fargo (FX), saison 4
8. The Mandalorian (Disney+), saison 2
9. The Expanse (Amazon), saison 5
10. Baron Noir (Canal +), saison 3

Vic24 (membre depuis 2010) 

Faire un bilan sériel de l'année 2020 fut un exercice relativement compliqué. Tout d'abord aucune série diffusée cette année n'a véritablement réussi à m'emporter comme tant d'autres ont pu le faire ces dernières années. D'ailleurs ce n'est même pas une série au sens propre du terme, mais une docu-série sur la politique migratoire qui m'a le plus touchée cette année (je ne peux que vous conseillez Immigration Nation qui dessine avec beaucoup de finesse le portrait de migrants tout en documentant avec brio les plans machiavéliques de l'administration Trump pour contrôler le flux migratoire aux Etats-Unis). Deuxièmement, le confinement n'a paradoxalement pas eu un effet démultiplicateur sur mon temps de visionnage de séries. Je n'ai jamais été un adepte du bingewatching et même ma plus grande disponibilité en terme de temps ne m'a pas fait succomber à la tentation. En effet, le fait d'avoir moins de rapport sociaux, moins de vie personnelle a eu un impact relativement dissuasif sur mon envie d'entrer dans de nouveaux univers fictionnels. Quand le monde est à l'arrêt ce que raconte les séries sur celui-ci est moins puissant, les séries ont en effet besoin de vie pour que leurs propos soit pertinents.

Un autre phénomène qui ne fait que se confirmer chaque année en parallèle de la suprématie de plus en plus patente des serveurs de streaming, c'est la réduction du nombre d'épisodes par saison. A première vue, c'est une bonne chose, moins d'épisodes, c'est moins de remplissage, ça permet d'aller plus vite au cœur de la résolution des intrigues (encore plus lorsqu'on parle de séries limitées). Cependant je dois avouer que les formats avec plus d'épisodes me manquent (avoir plus de 10 épisodes chaque année est aujourd'hui de moins en moins commun pour les fictions de qualité) car malgré ses nombreux défauts, c'est souvent grâce à des saisons plus fournis que l'on peut vraiment développer ses intrigues et s'attacher réellement à ses personnages. C'est d'ailleurs selon moi la plus-value essentielle qu'apporte les séries sur le cinéma. Or combien de fois, ces derniers temps ai-je vu cette confusion de médium porter préjudice à la trame sérielle ? 

Face à ce constat, j'ai pour la première fois, l'année dernière, eu la volonté de me replonger dans des séries qui m'avaient marqué par le passé. Je pense d'ailleurs que le fait d'avoir finalement pris le temps de revoir, The Wire, Six Feet Under ou Buffy the Vampire Slayer (entre autres) est ce qui a véritablement caractérisé mon année 2020 en terme de séries. L'expérience de revisionnage fut un réel plaisir, on ne perçoit en effet pas une œuvre de la même manière à 17/18 ans qu'à 25 et la maturité que j'ai engrangé m'a permis de poser un regard nouveau sur des séries qui ont eu un effet déterminant sur ma sériephilie et qui continue de l'avoir aujourd'hui.

En ce qui concerne l'année 2020, je retiens, une fois n'est pas coutume deux séries françaises. Baron Noir a réussi sa sortie grâce à une troisième saison maîtrisée, particulièrement juste et intéressante dans la description du politique (débat sur la présidentialisation de la Vème République, danger d'un candidat populiste au second tour des élections présidentielles). Dans un style diamétralement opposé, Validé a réussi à me tenir en haleine grâce à une intrigue particulièrement bien menée au niveau du rythme et qui m'a notamment rappelé les meilleurs moments d'Entourage, même si la subtilité n'est pas toujours au rendez-vous. Gros coup de cœur également pour Antidisturbios qui représente l'antithèse des lieux communs que l'on tient généralement aux séries espagnoles. Sublimée par la réalisation de Rodrigo Sorogoyen, elle met en place un récit sobre, efficace et méticuleux qui fait la part belle aux policiers d'une brigade anti-émeute de Madrid après une intervention litigieuse. Côté comédie, je retiens Ted Lasso alors que je m'attendais à une farce sans subtilité sur le football, je suis totalement tombé sur le charme de la bienveillance portée par les auteurs à leurs personnages. Une bonne comédie est une comédie qui arrive à dépasser les stéréotypes posés à ses débuts et la première saison de Ted Lasso y arrive aisément, en utilisant en prime intelligemment le cadre d'une équipe de football pour faire passer ses messages qui vont bien au-delà du sport. Je conclus en mettant en valeur le travail toujours constant et régulier de Michelle et Robert King avec Evil et la quatrième saison de The Good Fight ainsi que de David Simon avec The Plot Against America

Immigration Nation (Netflix), saison 1 (documentaire)
The Good Fight (CBS All Access), saison 4
Antidisturbios (Moviestar+), saison 1
The Plot Against America (HBO), saison 1
Validé (Canal +), saison 1
Baron Noir (Canal +), saison 3
Ted Lasso (Apple TV+), saison 1
The Boys (Amazon), saison 2
Search Party (HBO Max), saison 3
- Evil (CBS), saison 1
Feel Good (Netflix), saison 1
Mrs. America (FX), saison 1

Godzi (membre depuis 2007) 

J'ai eu du mal à établir ce top de l'année 2020 étant donné que le confinement a quelque peu changé ma manière de consommer les séries et que peu d'entre elles ont trouvé grâce à mes yeux.
 
D'une part je ressens une certaine lassitude vis-à-vis des contenus proposés, je trouve que beaucoup de séries se ressemblent et ne sont là que pour remplir des quotas, qu'énormément de séries sont destinées à un public "jeune" et que je ne suis pas/plus consommateur de ce genre de séries (palme à Netflix qui destine la majorité de son catalogue aux ados). Regardant des séries depuis plus de 25 ans maintenant et ayant un planning professionnel plutôt chargé, je suis aussi plus sélectif sur les séries que je choisis, écartant tout de suite celles qui ne m'inspirent pas ou peu (et ayant banni tous les dramas de plus de 12 épisodes par saison).
 
D'autre part la période du confinement et cette relative lassitude m'a dirigé en 2020 vers la consommation de "vieilles" séries (LostThe SopranosOz30 Rock) que je n'avais pas vu (ou pas jusqu'au bout) plutôt que les sorties incessantes de nouvelles séries, sans parler de ma re-consommation des films en masse plutôt les séries."
 
Top 6 :
1. Better Call Saul (AMC), saison 5 : "La série se peaufine de saison en saison, suivant les traces de sa grande sœur. Rien n'est à jeter dans cette production"
2. Dark (Netflix), saison 3 : "La complexe série allemande a su terminer avec brio son histoire de voyage dans le temps et d'univers parallèles."
3. Star Trek: Discovery (CBS All Access), saison 3 : "Des histoires fouillées, un budget FX de très bonne facture, seul bémol le jeu de certains acteurs trop surjoués (notamment l'héroïne)"
4. The Boys (Amazon), saison 2 : "Version irrévérencieuse des super-héros, une bonne production"
5. The Outsider (HBO), saison 1 : "De belles images, une bonne enquête, un bon casting, une bonne histoire (adaptation d'un Stephen King)"
6. The Mandalorian (Disney+), saison 2 : "Malgré la pauvreté des scénarios et des dialogues, les images magnifiques et l'univers Star Wars suffisent à se laisser transporter"
 
Flop 3 :
Killing Eve (BBC America), saison 3 : "Des histoires ridicules, tout est lisible à l'avance, des invraisemblances à la pelle"
Westworld (HBO), saison 3 : "Après une première saison d'exception, la série n'a depuis pas su sortir du parc et nous pondre une histoire intéressante, on se retrouve à ne plus rien comprendre et n'attendre plus que la fin de saison, grosse déception"
Snowpiercer (TNT), saison 1: "Des acteurs horripilants (notamment le héros), une histoire bâclée, des promesses non tenues"

SomethingBlue (membre depuis 2011)

En dépit du temps incommensurable passé dans nos douillettes maisonnées en 2020, je n'ai finalement regardé que très peu de séries, pas de quoi former un top 10 et encore moins de quoi lui donner quelconque substance. Aussi, je vous propose de retrouver, sans ordre de préférence, les quelques séries qui ont retenu mon attention, même si, par exemple, la saison 6 de Grace and Frankie ne me laisse aucun souvenir tant sa diffusion, janvier 2020, remonte à une décennie dans mon esprit, tout ce que je peux affirmer, c'est que j'avais beaucoup aimé cette saison, dans la belle continuité des précédentes.
 
Je tiens ensuite à souligner le bijou qu'est M'entends-tu? (focus saison 2) l'ovni Québécois qui m'a vraiment redonné le goût aux séries et dont la dernière saison devrait nous parvenir au printemps. Une merveille d'humanité que je ne peux que recommander chaudement tant son style est percutant, avec une magnifique âme. Je nommerai également la saison 2 de Sex Education, qui s'est avérée une réussite même si, de nouveau, ma mémoire me fait défaut pour étayer un peu mon propos. Si elle a été diffusée en 2019, je vais tricher en glissant la saison 2 de Final Space. Là encore, je ne peux que recommander, c'est plein d'humour, les personnages sont très attachants et je trouve l'ensemble très prenant et poétique. Plus récent, et donc moins compliqué à resituer, les premières saisons respectives de Sweet Home et Alice in Wonderland se sont avérées de très belles découvertes, de quoi attirer un peu plus mon attention sur les productions coréennes et japonaises. On essayera de ne pas oublier la dernière saison de Dix pour cent qui tire une belle révérence avec 4 saisons qui auront clairement redonné un souffle aux séries françaises. J'ai une impression de renouveau à ce niveau ? Non ? J'espère, du moins. Ça serait une bonne chose.
 
J'avais du retard, alors voilà au moins un rattrapage réussi en 2020 (ce qui vient contredire un chouïa mon plaidoyer en début de ce texte, m'enfin), les saisons 2 à 4 de The Crown (focus saison 4), une série qui reste fascinante à bien des égards et qui ne m'ennuie pas le moins du monde. Gros coup de cœur pour cette BO qui me transporte ailleurs et stimule mon imaginaire. Nunuche mais néanmoins très sympathique, je tiens à glisser la saison 1 d'Emily In Paris, si elle transpire les clichés par tous ses pores, je n'en ai cure. Les personnages sont attachants, Emily en premier, et si l'univers du marketing me donne des boutons, le traitement à la Sex and the City fait bien passer la pilule et j'ai honnêtement passé un très bon moment devant cette série.

Zaker (membre depuis 2014)

1. The Crown (Netflix), saison 4
2. The Boys (Amazon), saison 2
3. Dark (Netflix), saison 3
4. The Queen's Gambit (Netflix), saison 1
5. How to Get Away With Murder (ABC), saison 6
6. Unorthodox (Netflix), saison 1
7. His Dark Materials (BBC One), saison 2
8. Gangs of London (Sky Atlantic), saison 1
9. The Mandalorian (Disney+), saison 2
10. Kingdom (Netflix), saison 2
11. This Is Us (NBC), saison 4
12. The Third Day (HBO), saison 1
13. Sex Education (Netflix), saison 2
14. Ted Lasso (Apple TV+), saison 1
15. Normal People (BBC Three/Hulu), saison 1

Et une mention particulière pour la mini-série documentaire The Last Dance (ESPN).

Performances de l’année sans ordre défini :
· Le casting de The Crown (Olivia Colman/Gillian Anderson/Emma Corrin en tête)
· Anya Taylor-Joy (The Queen’s Gambit)
· Viola Davis (How To Get Away With Murder)
· Daisy Edgar-Jones et Paul Mescal (Normal People)
· Jason Sudeikis (Ted Lasso)
· Shira Haas (Unorthodox)



    7 personnes aiment : FrenchAmerican, Benji08, GodZi, Chauff, sabbia69, ...  


Aucun commentaire sur cette actu


Vous devez être enregistré pour pouvoir poster un commentaire. Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez en créer un très rapidement en cliquant ici
ou
CONNEXION EN 1 CLIC
VIA FACEBOOK POUR COMMENTER

remonter et poster un commentaire

INFORMATIONS
Date : 23/02/2021 à 20:30
Auteur :
Tags : meilleures séries en 2020 rédaction spin-off better call saul baron noir the crown the mandalorian
Fiche série : Better Call Saul, Baron Noir, The Crown, The Boys (2019), The Mandalorian
Catégorie : Spin-Off
Sous-Catégorie : Dossier



PUBLICITÉ


Bienvenue sur Spin-off.fr

Vous êtes nouveau ? Pourquoi créer un compte ?
En m'inscrivant j'aurai la possibilité de :

  • donner une note à chaque épisode répertorié sur le site (plus de 300 000 épisodes et plus de 10 000 séries),
  • poster des commentaires sur les épisodes et actualités pour donner mon point de vue et faire avancer les débats,
  • poster des résumés et des images sur les épisodes de mon choix mais également des photos d'acteurs,
  • indiquer aux autres membres tous les épisodes que j'ai vu,
  • ajouter des acteurs/spectateurs (système d'amis) et suivre leur activité,
  • envoyer des messages privés à d'autres membres,
  • suivre toute l'activité en temps réel de mes séries et de mes amis dans mon gestionnaire de séries,
  • quasiment aucune pub affichées à l'écran (aucune pub "intrusive").

Le gestionnaire de séries en détail, à quoi ça sert ?

  • ajouter à la liste de "Ma sériethèque" les séries que je regarde, pouvoir les trier par état (Je veux la voir, En cours, En pause, Terminée ou Arrêtée), leur donner une appréciation globale (pas seulement par épisode), vous recevrez ensuite des notifications liées à vos séries en cours et le calendrier des séries s'adapte à vos séries en cours pour les mettre en avant,
  • voir en temps réel les notes, appréciations et commentaires de vos amis, les nouvelles séries ajoutées, les audiences, publier son humeur, les nouvelles séries que débutent et arrêtent vos amis, les actus en rapport avec vos séries favorites,
  • noter plus facilement une liste d'épisodes (pour rattraper du retard sur une saison par exemple),
  • suivre les commentaires d'épisodes que j'ai déjà noté ou commenté,
  • consulter la liste de mes contributions et proposer des actus,
  • consulter des recommandations pour débuter de nouvelles séries basées sur vos goûts.

CRÉER UN COMPTE EN 2 CLICS
VIA FACEBOOK
(en vous inscrivant via facebook vous acceptez les conditions générales d'utilisation consultables ici)

ou créez un compte par mail en cliquant ici