Le meilleur des séries TV US et internationales
Se connecter / S'inscrire
Menu

Les meilleures séries en 2015 pour la rédaction de Spin-off



Annonce : vous avez désormais la possibilité de noter et commenter directement une saison !

 Le changement d'année est propice à faire un bilan sériel sur nos coup de cœur, sur les séries qui nous ont procurées des émotions, qui nous ont faites rire et qui ont développées notre rapport avec un médium qui n'arrête pas de grandir. Si ce genre d’exercice relève plus d'une importance symbolique, il est tout de même agréable pour tout sériephile digne de ce nom de confronter ses goûts à ceux des autres. Comme souvent sur Spin-off, on est un peu en retard, des spécialistes comme Pierre Langlais, Olivier Joyard ou Tim Goodman ont déjà donné leurs préférences. En ce qui nous concerne, nous sommes des passionnés et nos avis qui décrivent notre sensibilité sérielle sont forcément subjectifs. Le titre de cet article est d'ailleurs légèrement erroné puisque FrenchAmerican qui donne ici son avis n'est qu'un membre du site, mais le but même de Spin-off est de pouvoir partager, la présence d'un fidèle de la communauté est donc pertinente (et puis il fallait également quelqu'un pour citer The Leftovers sinon on nous aurait vraiment pris pour des hérétiques).  

Sabbia69

Avant de livrer mon Top 10 à la vindicte populaire, quelques prolégomènes s’imposent. Il est d’une grande banalité que d’affirmer que l’offre sérielle ne cesse de croître quantitativement, mais, à l’ère du binge-watching, procrastiner devient véritablement un art. Norbert Elias avait ainsi habilement démontré que le temps n’était point une donnée naturelle mais un construit socio-politique. Force est de constater que la manière de consommer des séries confirme cette thèse car, peu ou prou, il n’est pas possible de nier les déterminismes qui nous font choisir de regarder telle ou telle série, et surtout la manière dont nous les regardons et les apprécions. Ainsi, l’âge, le sexe, l’humeur du moment, nos goûts prononcés pour tel ou tel genre, doivent être interrogés au moment de construire ce top 10, sauf à confiner au solipsisme. Ainsi en est-il de séries qui auraient tout à fait pu trouver leur place si plus de temps m’avait été « conté » pour les regarder. Je pense par exemple à Master of None, Jessica Jones ou encore The Last Kingdom. Passés ces linéaments, voici la liste sacrificielle…

10. Ash vs Evil Dead (Starz), saison 1

L’inventivité de Sam Raimi et l’auto-dérision de Bruce Campbell revigorent un genre marginal, le gore burlesque, et rien que pour ça merci.

9. Doctor Foster (BBC One), saison 1

Une mini-série anglaise ici. Une (bonne) surprise car le speech ne me faisait pas particulièrement envie. Mais la présence de Suranne Jones (et la notation « généreuse » d’un membre actif de spin-off qui se reconnaîtra) m’a donné envie de m’intéresser à cette histoire d’adultère qui, in fine, est décrite de manière juste, clinique et oppressante.

8. True Detective (HBO), saison 2

Il est parfois des choses qui m’échappent… Que cette saison n’ait jamais atteint les fulgurances de la saison 1, notamment par une mise en scène plus plate, soit. Que le couple d’acteurs principal fasse pale figure par rapport à celui de la saison 1, à la rigueur. Mais venez faire un tour à Quais du Polar à Lyon, la plus belle ville de France (ça c’est dit), et peut-être que relire James Ellroy au passage vous fera changer d’avis. Car une chose est certaine, il n’y a pas que J.J. Abrams qui connaît ses classiques : Nic Pizzolatto a lu les maîtres lui aussi…

7. The Americans (FX), saison 3

Complètement sous le charme de cet incroyable couple d’acteurs (Kerri Russel et Matthew Rhys), je trouve que la série parvient à maintenir un niveau de qualité toujours équivalent, épisode après épisode. C’est diablement efficace, loin de tout manichéisme.

6. Rectify (Sundance TV), saison 3

J’ai quelques scrupules à classer cette magnifique œuvre aussi loin dans le classement. Après une saison 2 dont le format de 10 épisodes semblait peu adapté à ce style de narration, la série a su renouer avec cet éloge de la lenteur. L’intrigue policière prend certes plus de place mais elle ne délie jamais ces fils du drame intime, mais pourtant aux confis du trauma collectif. Peut-être aurais-je aimé davantage encore de substrat politique mais ce serait sans doute dénaturer l’œuvre de Ray McKinnon. Dilemme.

5. Narcos (Netflix), saison 1

Une agréable surprise. Réalisation nerveuse, interprétation impeccable. Un polar efficace et derrière le portrait d’un homme dont l’histoire est connue de tous (ou du moins de ma génération), une critique sans concession d’un système politico-administratif corrompu.

4. Ainsi Soient-Ils (Arte), saison 3

Si la série s’est parfois perdue dans des storyline parasites dans sa première saison, dégageant même parfois un peu de mièvrerie, elle n’a cessé de progresser, pour proposer quelque chose de parfaitement abouti en saison 3. Au travers de trajectoires interpersonnelles, une cartographie d’une vocation et une radioscopie sociale touchante et émouvante.

3. Show Me a Hero (HBO), saison 1 [mini-série]

David Simon est sans doute le meilleur analyste politique actuel. Une grande rigueur dans le propos, une grande justesse dans le choix du sujet, une très belle interprétation. Reste peut-être une tendance à l’éparpillement qui ne fait pas de cette mini-série la plus aboutie qu’il ait écrite. Mais une œuvre complexe qui séduira ceux qui s’intéressent à la vie de la Cité.

2. Cucumber (Channel 4), saison 1 [mini-série]

Mon tropisme sociétal et mon appétence pour les mini-séries ne pouvaient que me conduire vers Russel T. Davies. Auteur engagé, il se sert de la comédie comme une œuvre de combat. Et ça marche. C’est drôle, iconoclaste, et incroyablement puissant lorsqu’il nous livre un épisode 6 qui ne peut laisser sans émotions.

1. Mad Men (AMC), saison 7

Parce que Mad Men est l’une, peut-être la série la mieux dialoguée de ces dernières années (Breaking Bad étant la mieux scénarisée, ce qui n’est pas la même chose). Parce que le casting est absolument fabuleux. Parce que l’introspection de l’Amérique a rarement été aussi bien faite. Mythes et réalités d’un rêve qui se décrit par l’image. Relire Daniel Boorstin…Urgemment…

Thibol

Avec une offre de séries toujours aussi gargantuesque, que ce soit à la télévision ou sur les services de vidéo à la demande, l’année 2015 a accouché de plusieurs nouveaux bijoux. La réalisation soignée, l’intrigue ficelée et l’interprétation de Rami Malek ont fait de Mr. Robot un de mes gros coups de cœur de 2015. Dans un ton peu plus léger, l’attachement aux personnages de Cucumber au fil des épisodes a rendu le choc du final du sixième épisode comme une des scènes les plus marquantes et inattendues que j’ai pu voir. Man Seeking Woman a quant à elle surfé dans le ridicule total, tandis que Master of None m’aura surtout marqué pour son authenticité. Quelques séries américaines câblées ont réussi à confirmer pour leur saison 2 (Fargo), voire parfois à surpasser leur première (Halt and Catch Fire). Quant à The Knick, les semaines à venir nous diront si elle s’arrête après ces deux belles saisons. D’autres séries ont su tirer leur révérence avec brio en 2015. Après un film et trois mini-saisons, This is England semble bien s’arrêter en 1990 et emmène avec lui un casting incroyable. Outre-Atlantique, Hannibal aura survécu miraculeusement à trois brillantes saisons, alors que Parks and Recreation a su se renouveler pour son ultime saison semi-futuristique. Au vu des séries annoncées pour 2016, on a encore de quoi être bien servis…

1. Mr. Robot (USA Network), saison 1
2. This is England '90 (Channel 4), saison 1
3. Man Seeking Woman (FXX), saison 1
4. Fargo (FX), saison 2
5. Master of None (Netflix), saison 1
6. Cucumber (Channel 4), saison 1
7. Hannibal (NBC), saison 3
8. The Knick (Cinemax), saison 2
9. Parks and Recreation (NBC), saison 7
10. Halt and Catch Fire (AMC), saison 2

Mais aussi… Shameless (US), Humans, Red Oaks, Dix pour cent, Better Call Saul, Ash vs Evil Dead et Show Me a Hero.

FrenchAmerican

Qualitativement parlant, cette saison était moins intéressante. Cela dit, j’ai eu beaucoup de coups de cœurs, comme Sense8, American Crime ou Jane the Virgin. Je pense m’être un peu moins intéressé aux nouveautés. J’ai regardé tous les trailers, je me suis intéressé aux critiques, mais côté networks, rien de vraiment attirant cette saison – et c’était guère mieux du côté du câble. The Leftovers est, de loin, la série qui m’a le plus impressionné cette saison. L’approche de la dépression en saison 1 m’avait déjà beaucoup touché, et avait donné un caractère assez particulier à la série qui l’a peu à peu rendu unique. On retrouve les côtés les plus méta de Lost, c’est souvent très philosophique et philanthropique. Cette saison a permis à certains acteurs de briller, notamment Carrie Coon, Regina King, Justin Theroux et Ann Dowd. En parlant de Regina King, elle était aussi exceptionnelle dans American Crime. Je trouve cette série très sous-estimée. John Ridley nous a créé des personnages plus réalistes que jamais. Dans le contexte actuel, c’était parfois difficile à regarder, tant le résultat est criant de réalisme. Si Black Mirror dénonce certains maux de la société avec une approche futuriste, ici, on est face à la réalité de l’Amérique actuelle (et bien plus).

Sinon, côtés séries originales, on a eu de très bonnes comédies. Jane the Virgin, pour commencer, qui est une vraie pépite portée par le talent de Gina Rodriguez et une écriture novatrice. Le côté très engagé de Master of None a permis à la série de se démarquer. Netflix nous a aussi offert Grace and Frankie, qui a exploré les émotions de ses personnages avec une approche très juste. Dans cette approche dramédique, on a aussi eu droit à You're the Worst, très émouvante. Côté nouveautés, il y a également eu Crazy Ex-Girlfriend, bonne partenaire de Jane, qui est fraîche et originale. Dans une moindre mesure, Scream Queens m’a rappelé Popular, American Horror Story: Coven, autres séries de Ryan Murphy, et Grosse Pointe. La série a su progresser, et même si elle s’est terminée sur une note catastrophique, elle m’a fait découvrir Billie Catherine Lourd que j’espère bientôt retrouver.

Du côté des séries en cours depuis plusieurs années maintenant, Grey's Anatomy a su se réinventer et faire oublier les départs importants des saisons précédentes. Ayant commencé la série peu après sa première diffusion, on peut donc dire que j’ai grandi en la suivant, et ainsi, j’y suis très attaché. Shonda Rhimes nous a offert de très bons épisodes de Scandal en saison 4, très engagés politiquement, avec un ton très différent et à l’opposé de ce que tout ce que la série avait pu faire auparavant, mais elle est ensuite revenue à ses bases, et dorénavant, à un niveau très faible. Enfin, une petite remarque sur The Good Wife qui est peu à peu abandonnée par ses créateurs. Après une saison 5 brillante, la sixième fut très irrégulière, avec des fins d’épisodes relativement bâclées. Même si la qualité est supérieure à la quasi-totalité des autres séries des networks, le niveau n’est plus le même, et le manque de professionnalisme de Julianna Margulies a impacté la série de manière négative.

1. The Leftovers (HBO), saison 2
2. Sense8 (Netflix), saison 1
3. Fargo (FX), saison 2
4. The Americans (FX), saison 3
5. How to Get Away With Murder (ABC), saison 2
6. American Crime (ABC), saison 1
7. Jane the Virgin (The CW), saison 2
8. Master of None (Netflix), saison 1
9. Getting On (US) (HBO), saison 3
10. Grey's Anatomy (ABC), saison 12

Mention honorable à Mom (saison 3) et Rick and Morty (saison 2).

Godzi

L'année n'aura pas été exceptionnelle pour moi au niveau des séries d'où mon faible Top 7. Better Call Saul aura réussi à nous replonger dans l'univers de Breaking Bad sans toutefois nous procurer les mêmes émotions. Les Revenants saison 2 ont "conclu" la série de façon convenable par rapport à toute l'intrigue qui avait été mis en place dans la première saison. Downton Abbey se conclut aussi de manière très satisfaisante, après avoir captivé le public durant 6 saisons avec un genre qui n'était pourtant pas évident. Doctor Who aura réussi à relever le niveau après une huitième saison très décevante, en proposant des intrigues plus fouillées et moins indigestes malgré quelques fausses notes. 

The Man in the High Castle d'Amazon est en ce qui me concerne la très bonne surprise de cette fin d'année, et ce malgré des premiers épisodes bourrés de défauts. Elle est parvenue à développer une intrigue prenante et captivante en attendant le twist de fin saison qui semble nous emmener vers une saison 2 très différente. Hannibal n'aura pas réussi à égaler sa seconde saison notamment à cause de la surabondance d'effets de style pompeux et redondants. Elle se conclut cependant avec classe notamment grâce à son style graphique unique.

La troisième saison de The Americans restera ma référence cette année. J'ai d'ailleurs du mal à lui trouver des défauts, les intrigues sont riches et remplies de suspense, les acteurs impeccables. On arrive à s'identifier et à se prendre d'empathie à tout moment avec les parents malgré leur nationalité et leur position. Vivement la saison 4 !

Du côté des déceptions, on pourra noter entre autres la deuxième saison de Broadchurch, Daredevil, Fear The Walking Dead ou encore Zoo.
 
1. The Americans (FX), saison 3
2. The Man in the High Castle (Amazon), saison 1
3. Hannibal (NBC), saison 3
4. Doctor Who (BBC One), saison 9
5. Downton Abbey (ITV), saison 6
6. Les Revenants (Canal +), saison 2
7. Better Call Saul (AMC), saison 1
 
 
Cela fait maintenant une dizaine d'année que je regarde des séries de manière intensive et cette année 2015 fut riche en surprise. Malgré la fin récente de Mad Men, Breaking Bad ou Boardwalk Empire, je suis persuadé que le meilleur est encore à venir. Je ne ressens pas de signes d’essoufflement car le medium qui nous passionne est en constante évolution. Le fait que les séries ont tendance à raccourcir leur nombres d'épisodes par saison (même sur les networks) est un vrai gain qualitatif pour la production sérielle. Cela permet de laisser une place plus importante à la création puisque les scénaristes ont désormais plus de temps mais également plus de libertés pour façonner leurs œuvres. Les services de streaming ont par exemple mis à disposition de très bonnes productions cette année comme Red Oaks, Casual, Unbreakable Kimmy Schmidt ou Transparent. Avec BoJack Horseman, dramédie touchante et dénonçant avec brio la production hollywoodienne, Netflix s'est également lancée avec succès dans l'animation.
 
J'ai toujours pensé qu'il était important de mettre en avant des séries qui nous procurent du plaisir même si elles ne disposent pas d'un statut soi-disant "légitime". Jane the Virgin est ainsi pour ma part l'une des meilleures séries diffusées en 2015, malgré son pitch abracadabresque, malgré sa chaîne de diffusion et malgré sa promotion qui ne laisse pas entrevoir toutes ses qualités. Jennie Snyder Urman et ses scénaristes s'amusent avec les codes des telenovelas et repoussent toutes les conventions pour aller dénicher des intrigues ou des twists plus farfelus les uns des autres. L'histoire narrée par une excellente voix-over est totalement irréaliste mais j'admire la folie de cette série qui ne renie jamais ses éléments intertextuels et qui ne se prend jamais au sérieux. Autre anomalie de mon top, Last Week Tonight with John Oliver n'est pas une série à proprement parler (même s'y en regardant de plus près ce talk-show reprend pas mal de motifs récurrents). Quoi qu'il en soit, c'est le programme qui me fait le plus rire en ce moment grâce à un hôte (vu notamment dans Community) qui n'hésite pas à pratiquer l'auto-dérision et qui fournit un travail de recherche exceptionnel. En plus d'être hilarant, le show est pédagogique et s'interroge sur des problèmes sociétales pas forcément mis en avant par les médias traditionnels.
 
La seconde saison de The Knick est quant à elle une réussite totale qui m'aura passionnée tout au long de sa diffusion tandis que Mad Men s'est définitivement imposée comme l'une des meilleures séries que j'ai pu voir. Looking et Rectify ont su parvenir à me toucher grâce à l'humanisme qui se dégage de leurs intrigues et de leurs personnages. Louie et Veep confirment pour leurs parts dans des styles très différents qu'elles sont deux des comédies les mieux écrites du moment.
 
1. The Knick (Cinemax), saison 2
2. Mad Men (AMC), saison 7
3. Cucumber (Channel 4), saison 1
5. Jane the Virgin (The CW), saison 2
6. Looking (HBO), saison 2
7. Rectify (Sundance TV), saison 3
8. Veep (HBO), saison 4
9. Fargo (FX), saison 2
10. BoJack Horseman (Netflix), saison 2
11. Louie (FX), saison 5
12. Game of Thrones (HBO), saison 5



    20 personnes aiment : codebabar, Dilou004, Ostrea, miel-plash, Inksey, ...  


4 commentaires sur cette actu


Vous devez être enregistré pour pouvoir poster un commentaire. Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez en créer un très rapidement en cliquant ici
ou
CONNEXION EN 1 CLIC
VIA FACEBOOK POUR COMMENTER

remonter et poster un commentaire

INFORMATIONS
Date : 08/01/2016 à 23:08
Auteur :
Tags : meilleures séries 2015 rédaction
Fiche série : Mad Men, The Americans (2013), Fargo, The Leftovers, Cucumber
Catégorie : Spin-Off
Sous-Catégorie : Dossier



PUBLICITÉ


Bienvenue sur Spin-off.fr

Vous êtes nouveau ? Pourquoi créer un compte ?
En m'inscrivant j'aurai la possibilité de :

  • donner une note à chaque épisode répertorié sur le site (plus de 300 000 épisodes et plus de 10 000 séries),
  • poster des commentaires sur les épisodes et actualités pour donner mon point de vue et faire avancer les débats,
  • poster des résumés et des images sur les épisodes de mon choix mais également des photos d'acteurs,
  • indiquer aux autres membres tous les épisodes que j'ai vu,
  • ajouter des acteurs/spectateurs (système d'amis) et suivre leur activité,
  • envoyer des messages privés à d'autres membres,
  • suivre toute l'activité en temps réel de mes séries et de mes amis dans mon gestionnaire de séries,
  • quasiment aucune pub affichées à l'écran (aucune pub "intrusive").

Le gestionnaire de séries en détail, à quoi ça sert ?

  • ajouter à la liste de "Ma sériethèque" les séries que je regarde, pouvoir les trier par état (Je veux la voir, En cours, En pause, Terminée ou Arrêtée), leur donner une appréciation globale (pas seulement par épisode), vous recevrez ensuite des notifications liées à vos séries en cours et le calendrier des séries s'adapte à vos séries en cours pour les mettre en avant,
  • voir en temps réel les notes, appréciations et commentaires de vos amis, les nouvelles séries ajoutées, les audiences, publier son humeur, les nouvelles séries que débutent et arrêtent vos amis, les actus en rapport avec vos séries favorites,
  • noter plus facilement une liste d'épisodes (pour rattraper du retard sur une saison par exemple),
  • suivre les commentaires d'épisodes que j'ai déjà noté ou commenté,
  • consulter la liste de mes contributions et proposer des actus,
  • consulter des recommandations pour débuter de nouvelles séries basées sur vos goûts.

CRÉER UN COMPTE EN 2 CLICS
VIA FACEBOOK
(en vous inscrivant via facebook vous acceptez les conditions générales d'utilisation consultables ici)

ou créez un compte par mail en cliquant ici