Toute l'actualité des séries TV françaises et étrangères

The Walking Dead, The Affair, A to Z, Stalker, Kingdom, Survivor's Remorse, Gracepoint, American Horror Story
Connexion
Spin-off.fr
Gestionnaire séries
Afficher mon gestionnaire de séries personnalisé
EN BREF
24/10 - 23h21 : HBO commande une nouvelle mini-série http://t.co/JS7PKj6yaR
  
24/10 - 22h49 : Moins d'épisodes pour la saison 15 de CSI http://t.co/J4dC8Sv80w
  
24/10 - 22h35 : Une saison 2 pour Z Nation, The Bridge annulée http://t.co/a8MQlBhAqE
  
24/10 - 22h19 : Morena Baccarin dans Gotham, une nouvelle série pour Ryan Murphy http://t.co/CkDYoioVEa
  
24/10 - 22h05 : Plus d'épisodes pour The Flash, Jane the Virgin et Faking It http://t.co/UrJao9qHfh
  
23/10 - 14h01 : RT @manuelraynaud: La dé-re-réglementation, graal de la fiction FR ? Décryptage de l'étude de Natixis, à lire sur Dimension séries : http:/?
  
21/10 - 17h22 : Concours Dostoïevski : 3 coffrets DVD à gagner http://t.co/aCmBwmUXBN
  
21/10 - 14h24 : [Résultats] Concours Combatientes : 3 coffrets DVD à gagner http://t.co/47TqG6nmqc
  
20/10 - 23h05 : Un nouveau trailer pour The Comeback http://t.co/VFNlxK2Ouk
  
20/10 - 22h48 : Mr. Sloane et Trying Again annulées, un trailer pour The Missing http://t.co/Q5HEfqlUY9
  
20/10 - 14h24 : Concours Dostoïevski : 3 coffrets DVD à gagner http://t.co/Temrv7XuUF
  
19/10 - 23h14 : Commande réduite pour Mulaney, une date pour Lilyhammer http://t.co/O05b95jnEt
  

Äkta Människor (aussi nommée Real Humans) est la nouvelle série qui commence à faire sensation dans le milieu. Suédoise, elle se fait connaître en dehors de son territoire national par le téléchargement illégal et obtient, au moment où nous écrivons ces lignes, 14 de moyenne. Sa différence ? Aborder par la science-fiction mais avec malice l'irruption d'une intelligence artificielle extrêmement développée dans une société contemporaine à la nôtre. Faire la poussière ou faire à manger sont désormais des tâches réservées aux hubots (HUmain + roBOTS), des androïdes ménagers... le tout sur SVT1, première chaîne du groupe public suédois (imaginez cette série sur France 2... !).

Esclavagisme, revendications de liberté, montée d'une peur de l'étranger... Äkta Människor traite des sujets délicats, actuels, et particulièrement sensibles en cette période de crise. Derrière cette nouvelle série se trouve Lars Lundström, son créateur. Avant elle, il a travaillé sur différents programmes (aussi bien de la comédie que du policier) et a notamment bûché sur Wallander (la version suédoise qui a amené à son remake anglais).

Nous avons profité de sa récente inscription sur twitter pour entrer en contact et lui poser quelques questions au sujet d'Äkta Människor. Bien qu'il se montre peu loquace sur le budget de la série, il précise que le coût d'un épisode moyen oscille entre 600 000 et 700 000 euros. Et trouve "amazing" que cette ère de communication de masse permette à la série d'avoir déjà touché un public, certes restreint pour l'instant, en France. D'ailleurs, la série devrait atterrir sur nos écrans en 2013, date à laquelle Arte pourrait la diffuser. Décryptage de la série en sa compagnie.


Quelle est la genèse de la série ?
Lars Lundström : J'ai eu l'idée il y a 5 ou 6 ans - je ne m'en rappelle plus - mais j'étais intrigué par les possibilités que l'intelligence artificielle proposaient, et des manières sans fin de retourner une histoire pour commenter notre vie d'aujourd'hui. Mais cela m'a pris pas mal de temps pour savoir comment le faire, avec un budget limité, etc.

Avez-vous hésité avant d'introduire les lois de la robotiques d'Asimov ? A-t-il vécu différemment dans le monde d'Äkta Människor ?
Je connais bien les lois de la robotiques d'Asimov mais je les utilise dans l'histoire en tant que terme usuel, connu. Je n'ai pas utilisé Asimov et son travail d'une autre manière, bien que faire référence à d'autres travaux de science-fiction est inévitable.

L'univers d'Äkta Människor semble similaire au nôtre (un voit un iPhone dans un épisode). Mais pour l'instant, l'univers n'explore pas les thèmes de l'énergie électrique, et donc de la production énergétique, des batteries, etc. Vous comptez le faire plus tard ?
Nous avons choisi de mettre l'accent sur l'aspect "robot". Dès que tu commences à t'attaquer à l'aspect future-fantasy de l'ensemble des choses autour de nous - tu te pièges dans un enfer futuriste qui ne se termine jamais ("never ending furistic hell").

Le sexe est insidieusement, et continuellement, présent dans la série. Qu'est-ce que vous essayez de dire ?
Tu ne peux pas raconter une histoire sur des émotions et des relations et ne pas inclure notre sexualité. La mécanique humaine et le sexe sont deux choses très liées.

La série mélange deux thèmes forts : l'esclavage (dans deux sens : esclaves d'humains et être esclave de la technologie) ainsi que la peur de l'étranger. Les deux sont-ils forcément liés ?
Oui, je le pense, d'une certaine façon. L'esclavage est seulement possible si tu déshumanises des groupes de personne ou les voit comme valant moins que rien. Mais quand les "esclaves" - ou la classe inférieure dans la société, et globalement - réclame une vie meilleure, ils deviennent une menace pour la société qu'ils ont d'abord servi. Les esclaves sont ainsi devenus des étrangers, que l'on ne peut contrôler. Nous les avons créé, nous les avons utilisé - et maintenant nous les craignons ("We brought them, we used them - now we fear them").

A l'exception du mouvement intégriste Äkta Människor qui porte le nom de la série, le monde politique, médiatique et même la communauté internationale sont absents de la série. Est-ce un manque ?
J'aimerais inclure plus de ces sujets dans Äkta Människor. Peut-être dans une (espérons-le) seconde saison.

Avez-vous obtenu le feu vert pour une saison 2 ?
Pour l'instant, pas encore.

LilyRose : Comment est perçue la série en Suède ?
Nous avons de bonnes audiences mais pas super géniales. C'est diffusé le dimanche soir où il y a une forte concurrence avec de nombreux programmes populaires. Mais la série engendre beaucoup de discussions et est très populaire chez les fans, bien que certains suédois restent très sceptiques au genre quand c'est dans leur langue natale.

Écrivez-vous la série seul ? Combien de temps vous prend l'écriture d'un épisode ?
J'ai écrit la première saison seul. Pour la deuxième saison, nous passerons à deux scénaristes supplémentaires. Une première version (sans compter l'écriture des grandes lignes) me prend entre deux à trois semaines d'écriture et je fais environ six ou sept versions par épisode. Les dernières versions, bien sûr, prennent beaucoup moins de temps.

Comment se déroule la validation d'un scénario en Suède avec SVT ? Y a-t-il de nombreuses étapes intermédiaires comme en France ou bien êtes-vous plus libre comme chez nos voisins anglais ?
Je ne suis pas familiarisé aux pratiques françaises. En Suède, ça dépend du nombre de producteurs exécutifs qui sont impliqués. Dans notre cas, c'est une co-production entre ma société Matador Film et le diffuseur suédois SVT. C'était donc un bon contexte. Je pourrais penser que la Suède et le Royaume-Uni partagent une tradition similaire de ce point de vue.

GodZi : Nous avons découvert votre série grâce / à cause du téléchargement illégal. En êtes-vous heureux ou préféreriez-vous que votre série reste confidentielle (sachant que la plupart des séries étrangères non-américaines ne sont pas diffusées en France) ?
C'est une question complexe. Bien sûr, je suis heureux de toucher un public, et en constatant le fait qu'il est impossible de contenir Äkta Människor de toute façon, ça ne me dérange pas. Mais de manière générale, j'espère que les gens peuvent comprendre et soutenir la production audiovisuelle en la payant. Ca coûte énormément d'argent de produire ces programmes, et les vendre est la seule façon de les financer.

Travaillez-vous sur de nouveaux projets actuellement ?
La seconde saison d'Äkta Människor et j'ai d'autres choses en développement également.

codebabar : Existe-t-il une montée en puissance des séries nordiques ou est-elle due au fait qu'elles deviennent plus visible chez nous ?
En Scandinavie, nous faisons face à un intérêt grandissant dans le domaine cinématographique et de la fiction actuellement - partout dans le monde. Je crois qu'on le doit à des romans policiers ("crime novels") bien connus qui ont ouvert la voie aux films et séries télé du grand Nord.

Florian64 : Quelle dose de maquillage est-il nécessaire pour les hubots ?
Un paquet.

LilyRose : Aimeriez-vous avoir un hubot chez vous ?
Je l'envisagerai, oui. Mais uniquement pour des travaux ménagers.


« [Résultats] Concours Game of Thrones : 5 DVD à gagner HBO commande une nouvelle mini-série »

 J'aime cette actualité !   12 personnes aiment : codebabar, donuts, bozzo, ...  

13 commentaires sur cette actu


#1 nicoalz nicoalz
suivi par 64 membres
 

Nice :-)

publié le 10/03/2012 à 14h02
#2 Lyrix Lyrix
suivi par 53 membres
 

'Ca coûte énormément d'argent de produire ces programmes, et les vendre est la seule façon de les financer.'

Ils ont pas de pub en Suède ? 

Une série qui partait bien avec un pilot qui nous accroche très vite mais rapidement l'intrigue se fait lente et s'attarde sur des storylines assez pauvres (la mère de famille, son père, ...). La série a du mal à véhiculer des émotions et après 5 épisodes les protagonistes me laissent totalement indifférents. 

Puisque l'on est dans les productions nordiques, toujours pas de Bron/Broen sur le site ?

modifié le 10/03/2012 à 14h20 | publié le 10/03/2012 à 14h08
#3 Manuuu Manuuu
suivi par 229 membres
 

SVT est la "Sveriges Television", l'équivalent de France Télévisions. C'est leur service public à eux. Et a priori, aucune pub n'est diffusée sur leurs antennes, comme la BBC quoi.

publié le 10/03/2012 à 14h11
#4 FlorianN FlorianN
suivi par 146 membres
 

Très bonne interview, merci beaucoup Manu ! J'espère que ça encouragera les membres du site à la débuter (si ce n'est pas déjà fait), car ça en vaut la chandelle ! Ses réponses sont très intéressantes. Et je ne m'imaginais pas que le créateur avait écrit la première saison entièrement tout seul, c'est du génie. Que ça continue.

modifié le 10/03/2012 à 14h42 | publié le 10/03/2012 à 14h13
#5 LilyRose LilyRose
suivi par 32 membres
 

Très intéressante cette interview et merci à Lars Lundström d'avoir pris le temps de répondre à nos questions.

Pour l'instant pas de feu vert pour une saison 2 même s'il travaille actuellement dessus. En espérant que le dernier épisode de cette 1ère saison ne nous laisse pas sur notre faim en cas de non renouvellement de la série.

publié le 10/03/2012 à 14h30
#6 Josse-e Josse-e
suivi par 60 membres
 

Sympa !

Je trouve ça quand même fou qu'il ai écrit tous les épisodes seul, ça a du prendre beaucoup de temps, ou alors il était bien inspiré, je sais pas...

publié le 10/03/2012 à 18h55
#7 Esther Esther
suivi par 62 membres
 

Très bonne interview et les réponses sont très intéressantes.

publié le 10/03/2012 à 19h53
#8 codebabar codebabar
suivi par 81 membres
 

Sympa. J'espère que ce genre d'interview se renouvellera sur SpinOff. Très bonne initiative Manu.

publié le 11/03/2012 à 17h30
#9 meuleu meuleu
suivi par 17 membres
 

J'aimerai bien voir cette série mais je ne sais pas où la chercher. Je ne la trouve ps sur le site que j'utilise d'habitude pour télécharger... Un conseil? Merci :)

publié le 11/03/2012 à 23h36
#10 ksajaN ksajaN
suivi par 157 membres
 

Sur la baie des pirates elle y est...

publié le 12/03/2012 à 03h45
#11 Avatar V3nitia  

C'est vraiment super d'entendre enfin le créateur de la série s'exprimer.

J'espère aussi que ce genre d'initiative se renouvellera ! Merci à vous

publié le 13/03/2012 à 19h42
#12 Arnoo Arnoo
suivi par 37 membres
 

Allez je vais me lancer dans la série, cool l'interview merci :)

publié le 24/03/2012 à 16h04
#13 Gucguck Gucguck
suivi par 1 membre
 

    Autant bien le dire, cette série est pour l’instant (épisode 6) un petit bijou de subtilité. Bien sûr, c’est très américain dans le style, mais le traitement des personnages, des regards, des dialogues, l’omniscience de la caméra, cette cohérence globale et cette intelligence dans les thèmes (la nature humaine, les hubots, l’esclavage, la liberté essentiellement) offrent à cette première saison un style bien particulier. J’ai découvert cette série grâce à cette interview et j’y ai eu accès de la même manière que la plupart des internautes français. Je ne peux que recommander à ceux qui ne l’auraient pas encore vue de s’y intéresser, ne serait-ce par curiosité.

publié le 09/04/2012 à 23h38

Vous devez être enregistré pour pouvoir poster un message. Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez en créer un très facilement à cette adresse.
PARTAGER SUR LES RESEAUX SOCIAUX

INFORMATIONS
Date : 10/03/2012 à 14:00
Auteur :
Tags : lars lundstrom akta manniskor série suède svt interview
Fiche série : Äkta Människor
Catégorie : Interview
Sous-Catégorie : Créateur



PUBLICITÉ