Le meilleur des séries TV US et internationales
Se connecter / S'inscrire
Menu

Davy, Didier et Mr. Poulpe sont des Nerdz



Suivant les vagues de l'actualité, les médias disent désormais par principe que la fiction française est en crise, sans jamais rechercher qui essaye de faire des efforts et qui doit en faire. A ce petit jeu, la comédie française est probablement la spécialité de l'hexagone avec des shortcoms désormais célèbres tels que "Kaamelott" ou bien "Caméra Café", exportés dans des dizaines de pays. Ces productions ont plusieurs intérêt, elles se placent partout, cristallisent un monde de zapping où tout s'accélère, et surtout mettent au centre de l'écriture les dialogues et le comique de situation, Alexandre Astier étant l'un des chefs d'orchestre les plus emblématiques de cette nouvelle vague.

C'est dans ce contexte, inspirée par ces nouveaux programmes innovants et rénovateurs, que l'équipe d'Une Case En Moins (UCEM), un collectif né dans l'Ardèche, s'est mis à développer Nerdz. Ce shortcom est actuellement diffusé sur Nolife, une chaine ADSL disponible sur les réseaux Free, Alice et Neuf, et il en est déjà à sa deuxième saison.

"Nerdz", ce terme ne vous dit peut-être rien donc une explication s'impose. A la base, il y a le "geek", un être considéré par l'inconscient collectif comme idiot et particulièrement attiré par un domaine spécifique, Star Wars, le jeu vidéo ou bien même les sciences. Mais cette pratique assidue peut rendre le geek socialement handicapé. C'est là qu'intervient le "Nerd". A partir de cette différenciation, l'imagerie du geek est devenue de plus en plus positive -voire même incarnant une certaine mode- jusqu'à devenir les sujets principaux de nouvelles séries, alors que le Nerd endossait tous ses défauts.

La série Nerdz, elle, parle à la fois de geek, Jérôme et Caroline, que de nerd. C'est notamment le cas avec Dark Angel 64, le personnage central de la série qui n'arrête pas de jouer à ses jeux vidéo. Quand il reste pendu à sa manette, il lui est même impossible d'aller ouvrir la porte au livreur de pizza. Enfin, le dernier personnage, c'est Régis Robert, un être qui, même s'il partage l'appartement de "Dark", vit complètement ailleurs, sur une autre planète. Dans son monde, Dagobert du club des cinq est roi, les cailloux peuvent lui parler et un rideau rouge fait office de maison.

Si la saison 1, composée de 15 épisodes plus un 16ème présent sur le DVD, est surprenante, c'est aussi bien grâce à son jeu d'acteur -qui présente tout de même parfois des problèmes de justesse- que par les dialogues qui sont à hurler de rire.

A l'occasion de la sortie du DVD -disponible depuis le 28 novembre dans les FNAC, Virgin & co.- de la saison 1 de Nerdz, nous avons souhaité vous ouvrir les portes du monde semi-professionnel des geek qui se filment. L'interview fait appel à trois des comédiens : Mr. Poulpe qui incarne Dark Angel 64, Davy Mourier interprètant l'excentrique Régis Robert et enfin Didier jouant un Jérôme cultivé.


Spin-Off.fr : Quelles ont été les influences de Nerdz ?

Monsieur Poulpe : On s'est inspiré de Caméra Café pour la réalisation... Surtout pour le côté un seul décor avec une caméra fixe...

Davy : Sinon pour l'écriture, on a plutôt été influencé par Kaamelott et leurs dialogues ciselés et les personnages qui ont tous un univers propre ! Sinon j'aime bien pleins de series anglaises dans la veine de "Father Ted", par exemple !

Didier : Une de nos influences majeures est Josh whedon le papa de Buffy, le club dorothée (c'est notre génération et l'assume à mort )...

Mr Poulpe : et les emissions de Cyril Lignac, ainsi que la mère de davy qui est un peu notre muse.

Davy (imitant sa mère) : une cornemuse ?

Tournage de Nerdz. Vous pouvez apprécier le néon qui éclaire la scène.


A travers l'humour, quelles idées souhaitez-vous faire passer ?

Monsieur Poulpe : Un message de paix avant tout !

Davy : On voulais fait juste un état des lieux, et le constat c’est que tout le monde est un peu geek de quelque chose.

Didier : ce que tu viens de dire ça fait un peu réplique de Jérôme quand même. Non, on a aucun message... On veut juste faire rire les gens avec nos conneries...

Davy : (rires) Ah ok, on a aucun message alors ! Mais il est vrai que faire rire est important, car un bon rires vaut bien un bon steak !


Le scénario de Nerdz basé (du moins pour la saison 1) sur une co-location semble s'inspirer de situations vécues. Ca vient de qui ?

Davy : quelqu’un vit en colloc parmi nous ?

Monsieur poulpe : Bin toi connard !

Didier : En fait, Davy vit en colloc avec Rémy (notre caméraman / monteur), mais on ne s'est pas trop servit de cette expérience... on s’est vachement renseigné avant dans des bibliothèques à propos de la collocation tout ça.. Enfin surtout moi, j’avais encore ma carte du CDI de mon collège.

Davy : On a pas vraiment utilisé notre vécu pour le coté "collocation"... On s'est juste dit qu'il serait drôle de confronter dans un même apparement, des geeks et des non geeks... Le seul moment où on parle vraiment de collocation, c'est quand Jérôme et Caroline se rendent compte que Régis vit dans l'appart sans payer de loyer...


Y a-t-il une spécialisation dans votre écriture ? Comment vous partagez-vous le travail ?

Davy : Didier s'occupe de la partie pilotage d'avion ou d'hélicotère ainsi que des explosifs ! Mr Poulpe lui, conduit la camionette et construit des chars d'assaut avec une charrue, 5 trombones et un tube de PVC... Moi ma spécialité c'est de me déguiser et je chapotte le tout en fumant des cigares...

Monsieur Poulpe : Bah disons qu’en gros, on a écrit un squelette pour la saison... On savait ce qui devaits se passer dans chaque épisodes... Ensuite chaque épisodes est découpé en 4 partie ou on installe les intrigues annexes... Puis on revient une dernière fois dessus pour écrire les dialogues et affiner les vannes !

Didier : On a pas vraiment de rôle précis... Même si le plus souvent, Davy apporte l'idée de base et ensuite on l'affine tout les 3... On se fait des vannes et on garde les meilleures... et celui qui a fait une blagues trop naze est puni ! C'est d'ailleurs comme ça qu'on a choisit le Tee Shirt de Régis Robert... Pour punir Davy d'avoir fait un bide !


Combien de temps s'écoule entre l'écriture d'un scénario pour un épisode et son tournage ? Ecrivez-vous la saison d'une traite ou au fur et à mesure ?

Monsieur Poulpe : Y a pas vraiment de règle...

Davy : Une fois qu’on a écrit la moitié de la saison 1, on a attaqué le tournage. Du coup on a écrit en même temps qu’on tournait le reste de la saison. Ça nous a permis de ré-ajuster l’ecriture des épisodes finaux en fonction du tournage des premiers épisodes.

Didier : Oui, y a toujours des idées qui germent au fur et à mesure.


Régis Robert est probablement le personnage le plus fantasque de la série. Quelle part de votre vie représente-t-il ?

Davy : Régis Robert vient de ma vie ardéchoise.

Monsieur Poulpe : Je pense qu’il y a un peu de Régis Robert en nous tous. On y a mis tout ce qui nous faisait marrer sans qu’on puisse le faire dans la vraie vie...

Didier : Ce qui est marrant c'est que Régis Robert commence à déteindre sur nous tous... On se met tous à parler comme lui, voir même à réfléchir comme lui, quand on écrit ses dialogues... Mais le plus atteint est évidement Davy, qui, dès qu'il est fatigué, se met à devenir Régis Robert en vrai...

Outre Tom Novembre, Marcus, connu pour son célèbre "Level One" sur Game one et "Chez Marcus" sur NoLife fait aussi une apparition distinguée dans la peau d'un gros blaireau


Pourquoi avez-vous choisi Maelys Ricordeau pour jouer le rôle d'une Caroline ingénue ?


Davy : J’avais déjà fait un court métrage avec elle, il y a quelques années, et le courant était vachement bien passé. Donc quand on a écrit le rôle de Caroline, on a logiquement penser à elle !

Monsieur Poulpe : on a même pensé tout de suite à elle pour le rôle avant de l'écrire.

Didier : Tu dis ça par ce qu'elle est super mignonne et que tu voulais profiter du scénario pour l'embrasser ?

Monsieur Poulpe : Non.. heu... enfin... oui ...mais ... heu...


Ecrans.fr (voir article) expliquait que UCEM a été contacté au moment où le collectif commençait à s'essoufler. Est-ce que cette présence via Nerdz lui a-t-il redonné de la voix, des idées, des projets ?

Davy : C’est surtout un nouveau média de diffusion qui nous a redonné l’envie. Ca faisait des années qu'on faisait de films dans notre coin qu'on ne diffusait que sur le net, en convention de manga et parfois mais rarement à la TV...

Didier : Le fait de passer enfin sur une chaîne de Tv nous a remotivé ! Ca nous a même donné un coup de pied au cul pour sortir de notre "coté amateur" et nous professionnaliser !

Monsieur Poulpe : Oui car avant on faisait nos films avec 3 fois rien... Mais on s'est rendu compte qu'il fallait devenir plus professionnel pour passer à la TV... Pour Nerdz on tourne avec 3 caméras... 2 cadreurs, 2 ingénieurs du son, du vrai matos lumière, une scripte... Pour la saison 2, on a même quelqu'un qui est la pour notre jeu d'acteur et qui nous fait recommencer les prises si on a mal joué...


Dans vos blogs respectifs ou en interview, vous utilisez souvent l'expression de "geek dépressif" pour vous qualifier. L'humour de Nerdz serait-il une sorte d'exutoire à cette dépression ?

Davy : le rire est toujours un exutoire à la dépression.

Didier : Jérôme dirait « saviez vous que le rire est à la politesse du désespoir »

Monsieur Poulpe : …ça c’est de matt pokora, non ?


Concrètement, quel est votre épisode préféré de la première saison ?

Davy : Moi je dis le 5 parce qu’on a réussi à "scarifier" les geeks,

Didier : On dit "stigmatiser" et pas "scarifier"... Sinon ça veut rien dire !

Davy : Donc le 5 parce qu’on a réussi à "stigmatiser" les geeks, et le 3 pour son dialogue sur les super héros... Et aussi le 16 parce qu’il a été écrit sans Poulpe.

Didier : Le 16 pour la même raison que Davy, et le 15 parce que Jérome évolue... Il arrête d'être le BOBO chiant pour devenir vil et perfide ! C'est à ce moment qu'il devient méchant ! Il devient la Mme Oleson de Nerdz...

Monsieur Poulpe : Moi j’aime beaucoup le 16 parce qu’on se rend compte du niveau de la série sans moi. Sinon mon préféré ça doit être l’épisode 12, celui du rêve.

Ces héros de classe internationale sont visibles dans l'épisode 16, réservé exclusivement pour le DVD


Et y a-t-il eu une scène particulièrement difficile à tourner ?

Monsieur Poulpe : Définitivement, la scène d’hugo délire où Davy parle face caméra pendant très longtemps et didier, maelyss et moi avions choppé un fou rire. On a du la faire 10 ou 12 fois cette longue scène.

Davy : Moi aussi, je me suis défoncé la voix, j’avais trop envie de vous taper. Et puis dans la saison 2, il y a toute une soirée où je perdais ma voix et j’arrivais plus à faire Régis-Robert.

Didier : Ma première moitié de la saison 1 a été dur à tourner parce que Régis Robert me faisait rire tout le temps, je n'arrivais pas à jouer face à Davy qui se transformait vraiment en Régis Robert !


Le tournage se déroulait après votre journée de travail. Ca ne vous arrivait pas de craquer parfois ?

Didier : Si, Davy a pleuré pleins de fois.

Davy : (rires) Oui c’est parce que vous bouffiez mes kinder bueno.

Monsieur Poulpe : D’ailleurs t’en as plus, ça serait cool que t’en rachètes..

Davy : Plus sérieusement, parfois ça a été dur, mais on n'a pas craqué parcequ'on est des passionnés et que ça fait longtemps qu'on veux faire ça !

Didier : C'est plus au niveau de l'écriture ou ça a été gênant ! Après une journée de travail bien chiante, il est parfois dur d'être drôle... Ou alors c'est l'inverse... Tout nous fait rire alors que c'est naze !


La présence de Tom Novembre dans le rôle d'un flic schyzophrène est appréciable. D'autres collaborations de ce type sont-elles prévues pour la saison 2 ?

Davy : Non ! mais si vous connaissez des gens ? Nous on est preneurs...

Monsieur Poulpe : Moi je voudrais Danielle Evenou.

Didier : Non... Cyril Lignac !

Mr Poulpe et Davy : Ah ouaiss!!!!!!!!


Davy : Ton blog (voir blog) et tes projets (dont un pour automne 2008) montrent ta forte attraction pour le monde de la BD. Et sur le site de Nerdz, à la fin de la saison 1 (que l'on va éviter de trop spoiler), on a pu voir les tribulations d'un Régis Robert en dessin. Un spin-off BD sur l'univers de Nerdz est-il envisageable ?

Davy : Tout à fait, et c’est même en projet. Maaaais je ne peux pas en dire plus, sinon la mafia japonaise va me couper le trois pièce cuisine...


Davy : Tu as évoqué dans une interview vidéo le projet d'une série inspirée de super héros. Pourrait-on parler d'un bitoman-like ? Tim Kring, le papa de Heroes, a-t-il du soucis à se faire ?

Davy : Depuis la saison 2 de heroes, non, il n’a plus aucun soucis à se faire. L’idée reste dans les cartons tant qu’on a pas les moyens pour pouvoir bien la réaliser.


Monsieur Poulpe : Dans "les films faits à la maison", émission sur Canal+, tu expliquais que le poulpe exprimait assez justement la molesse de ton corps. Du coup, on peut se demander si Dark-Angel 64 est bien un personnage réellement fictionnel, non ?

Monsieur Poulpe : Bah effectivement au tout début de la création de la série, davy nous a demandé de proposer des personnages. Moi j’ai proposé un darkangel64 tout mou proche du zombie, parce que justement, je voulais un rôle pèpère..

Didier : pourquoi y'a pas de questions juste pour moi ? Je vais le faire moi même si c'est ca... Didier vous avez des fesses qui semble dur comme du bois, alors que le reste de votre corps est flasque, pourquoi ? C'est par ce que ça fait un an et demi que j'habite au 6è étage sans ascenseur !

Bon, Didier : Pourquoi avoir autant de poils au menton et si peu sur le crâne (et sur le torse...) ?

Didier : Pour le crâne c'est juste pour énervé Davy qui n'a pas de cheveux... Moi j'en ai, et je les rase !

DAvy : C'est vraiment du gâchis... tssss

Didier : Et pour le torse, j'ai du duvet qui commence à pousser... Je pense que d'ici 2 ans j'aurais une jolie toison de torse ! Mais mon véritable objectif est d'avoir une moustache... Mais j'arrive pas a en faire pousser une belle ! Mon poils est pas assez dru...


Qui a choisi de te rendre méchant ?

Didier : On n'a pas vraiment choisi ! Ca nous a semblé une évolution naturelle quand on écrivait !

Davy : Mais la transformation se voit plus à travers les vidéo-blogs ou il frappe régulièrement Régis Robert !


Que pensez-vous de cette tendance dont l'industrie des séries (sitcom notamment) semble s'emparer, avec cette saison la création de deux nouvelles séries basées sur les geek (Chuck et The Big Bang Theory) ? La culture geek est-elle une mode ?

Davy : Bien sur que c’est une mode !

Didier : Certains précurseurs comme Kévin Smith ou Josh Whedon (ou encore Sam Raimy, mais on veux pas le cité par ce qu'on aime pas ce qu'il a fait de Spiderman) ont réussit à avoir du succès avec des films ou séries avec pleins de connotations Geek... Les studios ont mis du temps, mais ils ont compris que ça avait un fort potentiel...


Nerdz est dans la lignée des Kamelott et autres Un gars, Une fille avec un format qui permet souvent des mini-séries extravagantes. Une série comme Nerdz sur la TNT ou les chaines hertziennes en France, est-ce un fantasme ?

Davy : (rires) Pour moi oui c’est un fantasme, on a quand même conscience du niveau de la bêtise de nos personnages et certaines situations qui vont un peu trop loin.. je sais pas …quelqu’un peut terminer ma phrase ?

Didier : Pour nous ça changerait pas grand-chose à notre façon de travailler, c'est juste qu’on toucherait plus de thunes, du coup on pourrait arrêter de travailler et nous concentrer sur l'écriture... On pourrait donc faire plus d'épisodes ou des épisodes plus longs !

Monsieur Poulpe : Franchement, un épisode de Nerdz de 52 minutes… Régis Robert pendant 52 minutes quoi !!!


Est-ce que la sortie du DVD de la saison 1 de Nerdz était une opération prévue avant même sa diffusion sur Nolife ?

Davy : Non, puisqu’il a fallu tout remasteriser pour la sortie dvd, que ce soit le son et l’image. Mais là on, est mieux préparé pour la saison 2.


Pour terminer, aura-t-on la chance de revoir les 4 compères réunis dans l'appartement prochainement ?

Davy : Dans la saison 2 diffusée actuellement sur nolife, les personnages sont à nouveau réunis à partir de l’épisode 6 !

Nerdz, saison 1. Edité par Kaze Animation. Prix : 18 €.
Site officiel : nerdz-laserie.com


On vous laisse avec le teaser de la saison 2 qui a démarré sa diffusion début octobre au rythme d'un épisode par semaine.



     


2 commentaires sur cette actu


Vous devez être enregistré pour pouvoir poster un commentaire. Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez en créer un très rapidement en cliquant ici
ou
CONNEXION EN 1 CLIC
VIA FACEBOOK POUR COMMENTER

remonter et poster un commentaire

INFORMATIONS
Date : 03/12/2007 à 16:07
Auteur :
Fiche série : Nerdz

Catégorie : Interview
Sous-Catégorie : Créateur



PUBLICITÉ


Bienvenue sur Spin-off.fr

Vous êtes nouveau ? Pourquoi créer un compte ?
En m'inscrivant j'aurai la possibilité de :

  • donner une note à chaque épisode répertorié sur le site (plus de 170 000 épisodes pour près de 5000 séries),
  • poster des commentaires sur les épisodes et actualités pour donner mon point de vue et faire avancer les débats,
  • poster des résumés et des images sur les épisodes de mon choix mais également des photos d'acteurs
  • indiquer aux autres membres tous les épisodes que j'ai vu,
  • ajouter des acteurs/spectateurs (système d'amis) et suivre leur activité,
  • envoyer des messages privés à ` d'autres membres,
  • suivre toute l'activité en temps réel de mes séries et de mes amis dans mon gestionnaire de séries.
  • moins de pubs affichées à l'écran (aucune pub "intrusive").

Le gestionnaire de séries en détail, à quoi ça sert ?

  • ajouter à la liste de "Ma sériethèque" les séries que je regarde, pouvoir les trier par état (Je veux la voir, En cours, En pause, Terminée ou Arrêtée), leur donner une appréciation globale (pas seulement par épisode), vous recevrez ensuite des notifications liées à vos séries en cours et le calendrier des séries s'adapte à vos séries en cours pour les mettre en avant,
  • voir en temps réel les notes, appréciations et commentaires de vos amis, les nouvelles séries ajoutées, les audiences, publier son humeur, les nouvelles séries que débutent et arrêtent vos amis, les actus en rapport avec vos séries favorites,
  • noter plus facilement une liste d'épisodes (pour rattraper du retard sur une saison par exemple),
  • suivre les commentaires d'épisodes que j'ai déjà noté ou commenté,
  • consulter la liste de mes contributions et proposer des actus,
  • consulter des recommandations pour débuter de nouvelles séries basées sur vos goûts.

CRÉER UN COMPTE EN 2 CLICS
VIA FACEBOOK
(en vous inscrivant via facebook vous acceptez les conditions générales d'utilisation consultables ici)

ou créez un compte par mail en cliquant ici