Le meilleur des séries TV US et internationales
Se connecter / S'inscrire
Menu

Grève des scénaristes et Cinq Soeurs : Jusqu'au bout



Ce soir, comme l'expliquait notre précédente actualité, France 2 consacrait dans son émission d'enquête bi-mensuelle un reportage sur les piquets de grève américains qui rôdent depuis le 5 novembre devant les studios hollywoodiens.

Alors, on l'a regardé, avec attention. Même s'il a fallu se taper les trois précédents reportages qui ont successivement (dans un ordre probablement différent, il est tard...) traîté la télévision publique sans publicité, l'organisme Médiamétrie qui mesure les audiences ainsi que les coulisses de BFM TV.

Fidèle au format de l'émission, différents invités venaient réagir sur un plateau entre chacun des reportages. On a ainsi pu retrouver Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication. Elle n'a pas dit grand chose d'intéressant ce qui n'est pas extraordinaire.


Complément de pas grand chose

Venons-en donc au reportage sur les scénaristes. Déjà, c'est toujours agréable de voir des images animées et pas des simples photos. Et puis en plus, c'est pas un simple "1'30" qu'on voit au J.T., on a le temps de voir plus de choses. Enfin, en théorie.

Car en pratique, mis à part un bout du script inédit de Prison Break saison 3, où l'on apprend que Scofield est à l'extérieur et qu'il est menacé de mort -tiens, ça change de la saison 2...-, les scénaristes répètent inlassablement leurs revendications qui sont légitimes. Mais aujourd'hui, en ce lundi passé d'une heure, ils inaugurent leur douzième semaine sans écrire. A croire, presque, qu'ils ne seraient pas écoutés.

Le reportage s'attardera aussi sur l'initiative lancée par un acteur de Six Feet Under qui a aussi joué dans les Experts et dont j'ai malencontreusement oublié le nom. Pour s'occuper pendant la grève, il a injecté de l'argent dans un projet audiovisuel sur le web dont il a l'initiative. Dans l'idée, c'est un peu la même démarche que Quarterlife finalement.

J'ai également oublié de vous mentionner l'apparition de Marc Frydman, producteur français qui vit désormais sur les terres du cinéma hollywoodien. A part donner la possibilité au journaliste de tourner l'intérieur d'un hangar pendant 1/4 de seconde avant de se faire jeter par la sécurité, il n'aura pas servi à grand chose. Il faut quand même rappeler qu'il a à son actif la production de "Commander in Chief", série que je n'ai pas eu l'occasion de voir. Je compte bien rattraper les unique 18 épisodes produits quand j'aurai un peu de temps.

Et puis, le plus intéressant, ce sont les chiffres annoncés pendant le reportage. Alors en vrac, ça donne ceci :
  • 1 DVD sur 4 acheté en France est une série,
  • Desperate Housewives a vendu 450 000 coffret en deux ans,
  • la grève coûte chaque semaine dans les 160 millions de dollars,
  • 120 000 personnes sont mises sur le carreau (ce dernier chiffre est plutôt à interpréter de cette façon : cela concerne 120 000 personnes mais vous savez, à la télé, faut des phrases "chocs").

Une interview à deux doigts d'être pertinente

Vînt ensuite le plus amusant, l'entretien à la fin du reportage en plateau. Face à Benoît Duquesne, le présentateur, se présente "un producteur heureux" : Pascal Breton. J'avais déjà eu l'occasion de mettre un nom sur son visage alors qu'il commençait déjà la promotion des Cinq Soeurs. C'était à l'occasion de l'excellente émission "Ce soir ou jamais" sur la thématique, justement, de la fiction française, et dont on vous avait fait part. Les propos qu'il tenait m'avaient déjà alerté de la portée humoristique des contradictions qui caractérisent le personnage. Du coup, ce soir, armé d'un calepin, j'ai pris des notes.

Benoit Duquesne démarre par cette interrogation : "Pourquoi voit-on tant de séries américaines ?" Le producteur répond. Attendez, attendez, précisons que "pendant 20 ans, les séries françaises étaient meilleures que les séries américaines" indique-t-il en d'autres termes. "Et depuis 2 ans, on observe un basculement."

Le débat continue jusqu'à surfer sur les différences qui existent entre les modes de productions, et Pascal Breton rajoute : "On a juste 10 ans de retard mais on a toujours eu 10 ans de retard sur les Etats-Unis !" Les américains, "ils ont 40 ans d'histoire de la fiction".

Du coup, les moyens investis jouent-ils un rôle dans la qualité ? "Ce n'est pas un problème d'argent" estime Pascal Breton. Qui pourtant n'hésitera pas quelques minutes plus tard, afin d'expliquer les différences entre les productions françaises et américaines, d'ajouter : "Un épisode standard de Sous le soleil, c'est 450 000 euros. Le très haut de gamme, c'est 1 000 000 d'euros, c'est Dolmen [ahah... "très haut de gamme", erm... pardon]. Aux US, l'épisode, c'est 4 000 000 de dollars."

Bien sûr, l'entretien, à haute valeur ajoutée, à haute production informative, s'est achevé sur la promotion de sa nouvelle production, Cinq Soeurs, dont je vais maintenant vous parler.


La France retient son souffle

Car c'est une chance. France Télévision vient de comprendre avec presque deux ans de retard -pas si mal- que les séries de tous les gros network américains -ABC, FOX, CBS, NBC- se retrouvent gratuitement sur Internet à la portée de n'importe quel citoyen résidant aux USA. Cette prise de conscience est encore loin de faire des émules chez ses concurrentes, TF1, Canal+ et M6.

En septembre, France 2 avait déjà montré la voie en mettant en avant-première à disposition des internautes le premier épisode de l'hilarante série "Fais pas ci, fais pas ça", l'une des série française qu'il ne faut surtout pas manquer : Courez de ce pas acheter le DVD si vous ne l'avez pas déjà fait. Il y a quelques jours, France 3 suivait le même mouvement, avec cette fois-ci Les Oubliées. Aujourd'hui, il s'agit des Cinq Soeurs, produite par la même maison que "Sous le soleil". Ca promet !

Honnêtement, vu la misère télévisuelle que c'est, peu de chance qu'on se tape les critiques quotidiennes, à moins qu'une main volontaire ne se lève parmi vous, lecteurs adorés. En revanche, on va se contenter d'énoncer les points forts de ce premier épisode et les informations majeures sur ce nouveau feuilleton :
  • Il n'y a que 260 épisodes commandés,
  • elle ne sera à l'antenne que 22 minutes, 5 jours sur 7, à partir du 28 janvier,
  • Avec cinq soeurs, vous avez cinq fois plus de raisons de soutenir l'action de Familles de France contre la violence télévisuelle,
  • Avec cinq soeurs, vous êtes cinq fois plus incités à envoyer vos dons à la comédie française,
  • le générique dure au total, début et fin, presque 1'30, durant lequel les acteurs ne parlent pas,
  • au lieu de chantonner la dernière chanson à la mode, vous allez bouffer du : "Jour après jour, bien plus que des soeurs... se-re-trou-ver, confier un secret...",
  • les plans de coupe, presque pas inspirés de 24, font ce qu'ils peuvent pour donner vie à la série,
  • Le cliff du premier épisode s'adressent aux fans de "The Empire Strikes Back",
Allez, on vous file le lien, enjoy !


     


2 commentaires sur cette actu


Vous devez être enregistré pour pouvoir poster un commentaire. Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez en créer un très rapidement en cliquant ici
ou
CONNEXION EN 1 CLIC
VIA FACEBOOK POUR COMMENTER

remonter et poster un commentaire

INFORMATIONS
Date : 22/01/2008 à 02:49
Auteur :
Fiche série : Cinq Soeurs

Catégorie : Bla Bla Bla
Sous-Catégorie : Humour



PUBLICITÉ


Bienvenue sur Spin-off.fr

Vous êtes nouveau ? Pourquoi créer un compte ?
En m'inscrivant j'aurai la possibilité de :

  • donner une note à chaque épisode répertorié sur le site (plus de 170 000 épisodes pour près de 5000 séries),
  • poster des commentaires sur les épisodes et actualités pour donner mon point de vue et faire avancer les débats,
  • poster des résumés et des images sur les épisodes de mon choix mais également des photos d'acteurs
  • indiquer aux autres membres tous les épisodes que j'ai vu,
  • ajouter des acteurs/spectateurs (système d'amis) et suivre leur activité,
  • envoyer des messages privés à ` d'autres membres,
  • suivre toute l'activité en temps réel de mes séries et de mes amis dans mon gestionnaire de séries.
  • moins de pubs affichées à l'écran (aucune pub "intrusive").

Le gestionnaire de séries en détail, à quoi ça sert ?

  • ajouter à la liste de "Ma sériethèque" les séries que je regarde, pouvoir les trier par état (Je veux la voir, En cours, En pause, Terminée ou Arrêtée), leur donner une appréciation globale (pas seulement par épisode), vous recevrez ensuite des notifications liées à vos séries en cours et le calendrier des séries s'adapte à vos séries en cours pour les mettre en avant,
  • voir en temps réel les notes, appréciations et commentaires de vos amis, les nouvelles séries ajoutées, les audiences, publier son humeur, les nouvelles séries que débutent et arrêtent vos amis, les actus en rapport avec vos séries favorites,
  • noter plus facilement une liste d'épisodes (pour rattraper du retard sur une saison par exemple),
  • suivre les commentaires d'épisodes que j'ai déjà noté ou commenté,
  • consulter la liste de mes contributions et proposer des actus,
  • consulter des recommandations pour débuter de nouvelles séries basées sur vos goûts.

CRÉER UN COMPTE EN 2 CLICS
VIA FACEBOOK
(en vous inscrivant via facebook vous acceptez les conditions générales d'utilisation consultables ici)

ou créez un compte par mail en cliquant ici