Le meilleur des séries TV US et internationales
Se connecter / S'inscrire
Menu

Les pilotes les mieux notés sur Spin-Off en septembre 2017



La rentrée sérielle bat son plein avec 41 nouvelles séries sur nos écrans en septembre, et pourtant on ne peut s'empêcher de se demander si on n'a pas passé le sommet de la courbe de la fameuse Peak TV : en 2016 il y en avait 48 recensées sur Spin-Off, mais surtout les États-Unis n'en ont produit que 17, contre 31 l'an dernier. Et alors que l'an dernier 17 pilotes avaient été vus par au moins cinq membres de Spin-Off, il n'y en a plus que 9 cette année. Avec évidemment du beau, mais aussi du moins beau.

A tout seigneur tout honneur, David Simon (The Wire, Treme, Generation Kill...) était attendu de pied ferme avec sa nouvelle série sur l'émergence de la pornographie dans le New York des années 70 : The Deuce, du surnom alors de l'assez glauque 42ème rue. Portée par un casting fort avec entre autres James Franco en double exemplaire et une Maggie Gyllenhaal probablement sur la voie royale pour les Emmys, mais aussi des visages connus depuis The Wire comme Larry Gilliard Jr., Chris Bauer ou Gbenga Akinnagbe, The Deuce est une exploration de la prostitution et des violences quotidiennes qu'elle entraine, du début d'une gentrification que les mafias ont bien repérées, et d'une police qui toujours hésite entre laisser-faire et coercition. Au milieu de tout cela, un jeune barman s'acoquine avec des personnes peu recommandables pour solder les dettes de jeu de son frère jumeau.

Comme souvent dans les séries au long court de Simon le démarrage n'est pas forcément évident, surtout avec un pilote d'une heure vingt : une foule de personnages, des longueurs parfois, mais surtout un vrai charme esthétique et un sacré potentiel ; l'avenir nous dira si l'on tient un nouveau The Wire, toujours est-il qu'avec une moyenne de 12.7 pour 24 notes, la nouvelle série d'HBO est d'assez loin en tête des nouveautés de cette rentrée.

Mais s'il y avait un lancement plus attendu que celui de David Simon, c'était peut-être bien celui du dernier né de la franchise Star Trek, Discovery, dont le pilote était diffusé sur CBS avant de rejoindre la plateforme de streaming CBS All Access. Si manifestement tout est fait pour attirer les Trekkies avec toutes les références et pistes disséminées ici et là, les néophytes ne semblent pas non plus largués par cette entrée en matière d'un opus qui se veut plus psychologique et plus féminin que ses prédécesseurs.

Avec ses 12,3 de moyenne pour 32 notes, le pilote vous a néanmoins divisé : il y a ceux qui adorent, Yukisoma35 en tête, qui en fan de la franchise retrouve l'esprit Trek et apprécie des effets artistiques particulièrement réussis, et ceux qui restent sur leur faim, moins séduits par l'intrigue, les dialogues et un esprit peut être un peu trop sérieux. CBS est en tout cas dans le camp des premiers, puisque Discovery a déjà été renouvelée.

Quand on parle de nouvelles séries, on finit par le savoir, Netflix n'est jamais bien loin... même quand on ne l'attend pas plus que ça. Big Mouth est semble-t-il une belle surprise : cette série d'animation prend le parti de parler d'adolescence et de puberté tout en incarnant les hormones qui rentrent dans la vie des ados. A la fois drôle, éducative et propice à l'identification sans tomber dans l'écueil du vulgaire, Big Mouth semble être à mettre entre toutes les mains. Vous êtes un poil moins loquaces sur American Vandal - un mocumentaire sur un lycéen qui mène l'enquête pour disculper l'un de ses camarades, accusé d'avoir dessiné des pénis géants un peu partout à commencer sur les voitures de ses profs, mais vous l'avez également trouvé intéressante et caustique. Les deux pilotes obtiennent 12,3 et 12,2, pour 7 et 5 notes. En revanche, et pour finir avec ce schéma Netflix - jeunes adultes, vous êtes pour le moins sceptiques en ce qui concerne Greenhouse Academy, qui entre affrontement de maisons universitaires et conspirationnisme écope d'un tout petit 6,3 pour 4 notes.

Electric Dreams était également pour le moins attendue. Trois raisons à cela : une adaptation des nouvelles de Philip K. Dick, l'aussi prolifique que génial auteur de l'âge d'or de la science-fiction, souvent mal adapté au cinéma ; avec Bryan Cranston à la production et un casting qui a de la gueule ; sur Channel 4, la chaîne britannique de Black Mirror, à la fois grande sœur et forcément modèle. Comme souvent avec les anthologies, on sait qu'il y aura du bon et du moins bon mais la route s'annonce agréable. Le premier épisode est plutôt intéressant, avec comme sujet l'intégration dans la société de mutants télépathe et les troubles sociaux qu'elle engendre, même si l'on en attend un petit peu plus. L'épisode obtient 11,6, pour 5 notes.

Cinq petites séries, et l'on arrive déjà au sujet des nouveautés décevantes des networks. Décevantes de par vos retour critiques, s'entend : The Good Doctor, qui s'en tire avec un petit 10,6 pour 11 notes, offre par exemple à ABC des audiences record. Ce medical drama sur un jeune chirurgien asperger (Freddie Highmore), brillant mais avec de grandes difficultés à communiquer vous a moyennement convaincu, la faute principalement à ses personnages trop caricaturaux.

Si certains pouvaient trouver Discovery trop sérieuses, ce n'est pas pour autant que The Orville, le projet de Seth MacFarlane pour la Fox aux airs de parodie assumée, vous séduit. Le pilote obtient 10.1 de moyenne pour 10 notes, mais perd surtout rapidement pas mal de monde en route. Inhumans, énième déclinaison Marvel pour ABC, descendue par la critique, s'en tire avec 9 de moyenne pour 10 notes. Enfin, le prequel de The Big Bang Theory Young Sheldon a suscité un certain rejet, à 8,6 pour 11 notes : "ni drôle, ni intéressant, ni touchant, ni bien joué", résume SatanKhull.

Parmi les séries à moins de cinq notes, Kim Kong, mini-série d'Arte sur un réalisateur capturé par la Corée du Nord pour réaliser des films à la gloire du régime a emballé trois curieux (13 de moyenne), tandis qu'Alias Grace, nouvelle mini-série adaptée d'un roman de Margaret Atwood après le succès de The Handmaid's Tale (et qui lui ressemble pas mal esthétiquement, tout en étant nettement moins choquante) et pour l'instant diffusée au Canada sur CBC devra attendre son lancement début novembre sur Netflix pour attirer plus largement votre attention. De notre côté, on se retrouve dans un mois pour savoir si la cuvée Octobre, l'autre mois des nouveautés, aura su répondre comme c'était le cas l'an dernier à vos attentes !

 

1. The Deuce (HBO) : 12,7 (24)
2. Star Trek: Discovery (CBS All Access) : 12,3 (32)
3. Big Mouth (Netflix) : 12,3 (7)
4. American Vandal (Netflix) : 12,2 (5)
5. Electric Dreams (Channel 4) : 11,6 (5)
6. The Good Doctor (ABC) : 10,6 (11)
7. The Orville (Fox) : 10,1 (10)
8. Inhumans (ABC) : 9 (10)
9. Young Sheldon (CBS) : 8,6 (11)



    3 personnes aiment : Dilou004, Flavio ~, Zaker  


Aucun commentaire sur cette actu


Vous devez être enregistré pour pouvoir poster un commentaire. Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez en créer un très rapidement en cliquant ici
ou
CONNEXION EN 1 CLIC
VIA FACEBOOK POUR COMMENTER

remonter et poster un commentaire

INFORMATIONS
Date : 28/10/2017 à 17:20
Auteur :
Tags : pilotes meilleures notes septembre 2017
Fiche série : The Deuce, Young Sheldon, Star Trek: Discovery, The Orville, Inhumans, The Good Doctor, American Vandal, Big Mouth, Electric Dreams
Catégorie : Spin-Off
Sous-Catégorie : Dossier



PUBLICITÉ


Bienvenue sur Spin-off.fr

Vous êtes nouveau ? Pourquoi créer un compte ?
En m'inscrivant j'aurai la possibilité de :

  • donner une note à chaque épisode répertorié sur le site (plus de 170 000 épisodes pour près de 5000 séries),
  • poster des commentaires sur les épisodes et actualités pour donner mon point de vue et faire avancer les débats,
  • poster des résumés et des images sur les épisodes de mon choix mais également des photos d'acteurs
  • indiquer aux autres membres tous les épisodes que j'ai vu,
  • ajouter des acteurs/spectateurs (système d'amis) et suivre leur activité,
  • envoyer des messages privés à ` d'autres membres,
  • suivre toute l'activité en temps réel de mes séries et de mes amis dans mon gestionnaire de séries.
  • moins de pubs affichées à l'écran (aucune pub "intrusive").

Le gestionnaire de séries en détail, à quoi ça sert ?

  • ajouter à la liste de "Ma sériethèque" les séries que je regarde, pouvoir les trier par état (Je veux la voir, En cours, En pause, Terminée ou Arrêtée), leur donner une appréciation globale (pas seulement par épisode), vous recevrez ensuite des notifications liées à vos séries en cours et le calendrier des séries s'adapte à vos séries en cours pour les mettre en avant,
  • voir en temps réel les notes, appréciations et commentaires de vos amis, les nouvelles séries ajoutées, les audiences, publier son humeur, les nouvelles séries que débutent et arrêtent vos amis, les actus en rapport avec vos séries favorites,
  • noter plus facilement une liste d'épisodes (pour rattraper du retard sur une saison par exemple),
  • suivre les commentaires d'épisodes que j'ai déjà noté ou commenté,
  • consulter la liste de mes contributions et proposer des actus,
  • consulter des recommandations pour débuter de nouvelles séries basées sur vos goûts.

CRÉER UN COMPTE EN 2 CLICS
VIA FACEBOOK
(en vous inscrivant via facebook vous acceptez les conditions générales d'utilisation consultables ici)

ou créez un compte par mail en cliquant ici